Vue de la rue sur la Switchback House, San Francisco.
L’interview d’AXOR

ROBERT EDMONDS ET VIVIAN LEE : LA SWITCHBACK HOUSE.

Edmonds + Lee Architects ont acquis une reconnaissance internationale pour leur approche moderne des maisons et appartements. Partenaires à la ville comme au travail, ils ont appliqué la même approche à la Switchback House qu’ils ont pensée pour eux et leurs deux enfants. Ils évoquent avec AXOR leur maison à San Francisco et les principes du Compact Luxury qui se reflètent dans le design.

La cuisine de la Switchback House équipée d’un mitigeur AXOR Starck.

LIEN ET DENSITÉ.

 

AXOR : selon vous, en tant qu’architectes, à quoi ressemblera la vie urbaine de demain ?

Vivian Lee : nous sommes en pleine crise du coronavirus et celle-ci nous rappelle à tous avec une certaine ironie à quel point nous apprécions la présence des autres et à quel point celle-ci nous manque. Je pense que cet exode (vers les campagnes) – pour ce qui est des États-Unis tout du moins – est une réaction très temporaire. Une fois la crise du COVID passée, je pense que les architectes et les urbanistes se demanderont « comment peut-on mieux concevoir les zones densément peuplées ? ». Au final, l’homme est un animal très social.

Robert Edmonds : oui, et plus particulièrement en ce qui concerne l’avenir de la vie urbaine, les nouvelles tendances que nous identifions vont vers une densification des villes. En particulier dans une ville comme San Francisco, qui par rapport aux références internationales est moins dense, nous constatons de multiples approches pour créer des habitats abordables et faire des villes des lieux plus agréables à vivre, plus beaux. Que ce soit au travers d’unités résidentielles supplémentaires ou la transformation de routes en zones piétonnes. Ce sont là aussi des réactions écologiques. 

LA SANTÉ ET LE BIEN-ÊTRE AVANT TOUT.

 

AXOR : qu’avez-vous appris de l’évolution des besoins de votre clientèle « urbaine » ?

RE : je crois que le COVID a vraiment accéléré des tendances qui existaient déjà – des tendances ayant trait au bien-être. Nous avions un client qui croyait toujours que la santé était le luxe ultime. C’est ainsi qu’on met alors par exemple l’accent sur des locaux adaptés au sport, des pièces baignées de lumière, des pièces dotées d’un accès sur l’extérieur.

VL : et des maisons étanches à l’air, où l’air neuf est filtré. C’est ce que nous faisons déjà depuis quelques années sur des maisons hautement luxueuses. Désormais, je crois que nous verrons de plus en plus de développeurs de projets qui mettront ces systèmes en œuvre pour concevoir des bâtiments sains.

LUXE URBAIN.

 

AXOR : que signifie le luxe appliqué à l’urbain – aujourd’hui et demain ?

VL : Robert a parlé de santé comme un luxe ultime et je crois que c’est plus vrai que jamais. Les maisons et les appartements doivent être fonctionnels, mais ils doivent aussi être des lieux de repli, qu’ils fassent 40 mètres carrés ou 400. 

RE : et il y a deux types de santé : la santé physique, mais aussi la santé mentale. Nous sommes convaincus que l’architecture peut considérer ces deux facettes de la santé.

Un séjour ouvert dans la Switchback House.

OPTIMISER ET AMÉLIORER LA PIÈCE.

 

AXOR : que peuvent faire les architectes, non seulement pour optimiser des pièces dans un environnement urbain, mais aussi les améliorer – leur donner un sens, du caractère, voire une âme ? 

RE : eh bien c’est tout le travail de l’architecte, n’est-ce pas ? C’est le problème essentiel que nous nous efforçons de résoudre. Lorsqu’il s’agit d’optimisation, la réalité du marché nous prescrit la façon dont des bâtiments ou des locaux doivent être répartis. En ce qui concerne la Switchback House, nous aurions pu construire une maison bien plus grande, mais nous voulions des espaces dotés d’une générosité et de la qualité. Cela signifiait donc de devoir renoncer à certaines choses pour en faire une maison optimale sur le plan architectural. Ainsi, notre maison n’a par exemple que trois chambres à coucher. Nous aurions pu en faire quatre, mais nous voulions des pièces plus belles. 

UN PLAN NON CONVENTIONNEL.

 

AXOR : comment votre choix d’opter pour AXOR a-t-il influencé l’expérience globale que vous vouliez véhiculer ?

RE : le recours aux équipements AXOR reflète les valeurs qualitatives dont je vous parlais. L’installation, les mitigeurs et les robinets – nous nous en servons quotidiennement, en permanence. Ce sont des choses que nous touchons, que nous ressentons. Vous savez, ils influencent notre bien-être. Ils influencent notre santé. Et ces objets de qualité étaient essentiels pour nous. Nous avons par exemple toujours aimé le mitigeur AXOR Uno, il est simplement clair et pur. Il est ni plus ni moins ce que doit être un mitigeur, tout simplement parfait. Mais lorsqu’il s’agit de luxe et de tout ce qui va au-delà – appelez ça mouvement ou ornement, alors les autres lignes d’AXOR nous intéressent également. Nous avons installé des porte-serviettes AXOR Urquiola dans toute la maison ; ceux-ci ont plus de personnalité que le strict aspect minimaliste qu’ils inspirent. C’est pourquoi la maison est équipée de pièces des collections AXOR Uno, AXOR Urquiola et de quelques pièces de la collection AXOR Starck, mais toutes vont très bien ensemble.

VL : si j’avais une baignoire supplémentaire, j’aurais opté pour AXOR Massaud – avec sa sublime cascade.

LA CONCEPTION DU « SPA À DOMICILE ».

 

AXOR : comment avez-vous interprété les principes du Compact Luxury dans la Switchback House ? 

RE : il faut savoir que notre maison est très ouverte. Les transitions entre les espaces sont fluides et cela permet une espèce d’architecture compacte qui semble néanmoins bien plus spacieuse. Et puis nous avons l’accès à l’extérieur, ce qui est un peu considéré comme un luxe dans les métropoles américaines. Chaque étage de notre maison est doté d’une terrasse extérieure avec de grandes et hautes fenêtres ouvertes que l’on peut ouvrir par beau temps. 

VL : je pense que l’idée du « spa à domicile » était importante. Si l’on considère son habitat comme un lieu de repli, il convient alors de tout mettre en œuvre pour souligner ces valeurs. Alors, comment donner une direction originale à l’idée de luxe avec un budget modeste ? Nous n’avons pas eu besoin de poser du marbre italien dans la salle de bains pour qu’elle soit luxueuse. Nous avons simplement posé le même parquet dans la zone sèche de la salle de bains, ce qui n’est pas quelque chose d’habituel du tout pour le marché américain. Cette continuité de matériaux permet d’avoir le même ressenti que dans la chambre à coucher lorsque les portes de la salle de bains sont ouvertes. Et quand on se lève le matin, j’aime découvrir mon super lavabo orné de mitigeurs AXOR. C’est une expérience visuelle fluide. 

RE : chaque salle de bains a son caractère propre, même s’il y a quelques points communs, comme les mitigeurs AXOR. 

Une salle de bains dans la Switchback House avec AXOR Uno et AXOR Urquiola.

BIEN-ÊTRE DANS LA SALLE DE BAINS.

 

AXOR : comment votre choix d’opter pour AXOR a-t-il influencé l’expérience globale que vous vouliez véhiculer ?

RE : le recours aux produits AXOR reflète les valeurs qualitatives dont je vous parlais. L’installation, les mitigeurs et les robinets – nous nous en servons quotidiennement, en permanence. Ce sont des choses que nous touchons, que nous ressentons. Vous savez, ils influencent notre bien-être. Ils influencent notre santé. Et ces objets de qualité étaient essentiels pour nous. Nous avons par exemple toujours aimé le mitigeur AXOR Uno, il est simplement clair et pur. Il est ni plus ni moins ce que doit être un mitigeur, tout simplement parfait. Mais lorsqu’il s’agit de luxe et de tout ce qui va au-delà – appelez ça mouvement ou ornement, alors les autres lignes d’AXOR nous intéressent également. Nous avons installé des porte-serviettes AXOR Urquiola dans toute la maison ; ceux-ci ont plus de personnalité que le strict aspect minimaliste qu’ils inspirent. C’est pourquoi la maison est équipée de pièces des collections AXOR Uno, AXOR Urquiola et de quelques pièces de la collection AXOR Starck, mais toutes vont très bien ensemble.

VL : si j’avais une baignoire supplémentaire, j’aurais opté pour AXOR Massaud – avec sa sublime cascade.

UNE CERTAINE IDÉE DU LUXE.

 

AXOR : qu’est-ce que le luxe pour vous ?

VL : d’un point de vue professionnel, c’est la liberté de créer, d’essayer de nouvelles idées. Comme je le dis toujours à nos clients maîtres d’ouvrage : ce n’est pas le budget restreint qui m’effraie. Mais vous devez me laisser libre de composer avec ce budget.

RE : pour moi, le luxe a avoir avec la santé et les aspects qualitatifs de la vie. Pour le décrire en quelques mots, je dirais : liberté, flexibilité, esprit d’ouverture. Je pense que c’est un luxe trop souvent considéré comme allant de soi. Mais comme nous avons pu le constater au cours de l’année dernière : qu’est-ce qui importe vraiment dans la vie ? Je m’efforce aussi de ne jamais oublier que la majeure partie de ce monde ne vit pas dans des maisons ou des appartements conçus par des architectes. Être en mesure de faire ce que nous faisons et de créer des espaces où vivent des personnes – ce qui est la nature la plus intime d’une pièce – est en soi un luxe.

Trouver le bon revendeur

Recherche de revendeurs