Vue sur l’Arte Surfside Miami avec jardin et piscines.
L’interview d’AXOR

ANTONIO CITTERIO : L’ARTE SURFSIDE MIAMI.

En tant qu’architecte de renommée internationale, Antonio Citterio a un sens aiguisé des tendances qui marquent l’avenir de la vie urbaine. On retrouve cette sensibilité dans l’Arte Surfside Miami, signé Antonio Citterio Patricia Viel – un complexe résidentiel iconique doté d’espaces communs et situé sur le front de mer. AXOR évoque avec l’architecte son approche et sa conception du Compact Luxury.

Salle de bains de l’Arte Surfside avec des produits AXOR en Brushed Bronze.

LA DÉFINITION DE LA QUALITÉ.

​​​​​​​

AXOR : que peuvent faire les architectes non seulement pour optimiser des pièces dans un environnement urbain, mais aussi les améliorer – leur donner un sens, du caractère, voire une âme ? 

AC : les designers devraient s’efforcer de réduire l’impact des corridors et des espaces de circulation afin de donner le plus de latitude possible à une pièce. Ils devraient aussi veiller à ajouter des détails comme ceux sur lesquels nous travaillons avec AXOR pour la salle de bains et qui donnent une bonne impression de qualité. Au final, le designer et l’architecte œuvrent pour une qualité de vie. La qualité de vie est notre préoccupation majeure.

COMPACT LUXURY AUX QUATRE COINS DU MONDE.

AXOR : compte tenu de votre expérience des projets dans le monde entier, comment pensez-vous que le concept de Compact Luxury va évoluer géographiquement ? Est-il limité à certaines régions du monde ou connaîtra-t-il un essor mondial ? Y a-t-il des régions où le concept prendra plus facilement racine, y a-t-il peut-être déjà de premières tendances qui se dessinent ?

AC : d’une manière générale, on peut dire que la typologie d’unités résidentielles a évolué : l’ère est désormais aux espaces « clusters », des îlots individuels au sein d’une unité de logement. L’idée du Compact Luxury est plus propice à une tendance favorisant le construire « plus haut ».  

LA VALEUR DES ESPACES COMMUNS.

​​​​​​​

AXOR : si l’on considère le projet Arte Surfside : comment est né le concept d’espaces communs ?

AC : compte tenu du fait qu’ils se trouvent au niveau de la plage, avec une piscine extérieure située directement entre la plage et le bâtiment, les espaces communs de ce projet constituent la véritable valeur ajoutée du projet. Ils confèrent une note particulière au bâtiment, ils créent un lien semblable à celui des hôtels. Les espaces verts communs sont une extension des spas communs au niveau de la plage. Ensemble, ils offrent une multitude de possibilités de détente et de relaxation. Afin de permettre la continuité entre les espaces intérieurs et extérieurs, la façade a été conçue pour être complètement ouverte depuis le sol avec l’espace bien-être vers le jardin extérieur. Ces commodités s’appuient sur l’originalité du bâtiment qui repose lui-même sur sa situation particulière en bord de mer, ce qui constitue une valeur en soi – les unités résidentielles en bord de mer ne sont pas faciles à trouver. Nous nous sommes dit que l’idée de dédier tout le rez-de-chaussée à des espaces communs reliés à la plage conférerait une véritable valeur ajourée au complexe.

L’Arte Surfside Miami est un bâtiment de 11 étages sur le front de mer.

MAXIMISER LES ESPACES EXTÉRIEURS.

​​​​​​​

AXOR : à propos de projets : comment les tendances de la vie urbaine se reflètent-elles dans un cahier des charges tel que celui de l’Arte Surfside ?

AC : lorsque nous avons abordé le projet, nous avons senti que nous avions là une grande opportunité : nous avons trouvé toutes les conditions pour concevoir un bâtiment d’une très grande qualité perceptible. L’espace extérieur fait partie intégrante de l’architecture – comme le prouvent les grands balcons et terrasses. De plus, les balcons ont une utilité – ce sont de spacieux espaces extérieurs conçus pour être paysagés et utilisés comme des « pièces extérieures », puisqu’on peut vraiment y « vivre » toute l’année, grâce aux conditions climatiques locales exceptionnelles. Parfois, l’espace extérieur est presque aussi grand que l’espace intérieur en termes de mètres carrés et offre à la résidence un avantage considérable et une sensation de sphère privée.

RESPECT DU CONTEXTE.

​​​​​​​

AXOR : quels étaient les défis particuliers concernant le projet Arte Surfside ?

AC : la structure du bâtiment est encadrée par un cahier des charges strict : à l’horizontale, le squelette est défini par une rangée de terrasses, créant des espaces extérieurs tout en lui permettant d’être « en retrait » – comme une mise en œuvre bien pensée de la loi sur l’urbanisme. L’articulation de la structure et l’utilisation de matériaux précieux tels que la pierre naturelle, les finitions de couleur bronze et le verre ont été pensés dans le respect de l’histoire du comté de Miami-Dade et de la ville de Surfside et c’est à la fois une esthétique intemporelle. Les terrasses spacieuses représentent généralement un défi en termes de conception des plafonds des étages supérieurs. Mais nous avons habillé les faces inférieures des plafonds de travertin. On a ainsi l’impression que le plafond se « prolonge » vers l’extérieur et non pas qu’il s’agit d’un balcon. Le bâtiment est par ailleurs une interprétation fraîche et moderne, mais aussi respectueuse de l’héritage architectural imposant de Miami – fortement marqué par les années 1930, sans pour autant être un clin d’œil évident aux styles passés. L’hommage à l’héritage architectural local se reflète dans les façades vitrées qui rappellent les fenêtres typiques plus petites de bâtiments Art Deco. 

UNE VILLA DANS L’APPARTEMENT.

​​​​​​​

AXOR : selon vous, comment l’Arte Surfside reprend-il les codes du Compact Luxury ?

AC : bien que les unités soient relativement « compactes », on a l’impression de vivre dans sa propre villa : on dispose de toutes les commodités d’une villa, réunies dans un projet d’appartements. Les espaces communs sont de très grande qualité, comme dans une villa privée. La transition entre les espaces intérieurs est fluide, d’un espace « public » aux espaces à vivre côté plage, jusqu’à la chambre principale privée de l’autre côté.

L’exploitation maximale de l’espace dans les unités est assortie d’espaces communs de très haute qualité – et cela confère un sentiment de « luxe compact ».

Une cuisine à l’Arte Surfside avec mitigeurs AXOR Citterio.

LUXE DANS LA SALLE DE BAINS.

​​​​​​​

AXOR : Quelle place occupent les ​​​​​​​
salle de bains dans le concept global de l’Arte Surfside, et comment reprennent-elles les codes du Compact Luxury ? 

AC : nous avons attribué un rôle clé à toutes les salles de bains des différentes unités. Elles sont spacieuses et grâce à la lumière naturelle et aux matériaux nobles, elles donnent le sentiment d’un espace aéré et sophistiqué. Les zones humides donnent le sentiment d’être des « pièces » à part entière. Nous avons le luxe de travailler avec des surfaces vitrées généreuses et la transparence dans presque toutes les pièces de la résidence, ce qui inclut la cuisine et la salle de bain principale. La salle de bains est – avec les terrasses et les espaces collectifs – l’un des éléments architecturaux clés du bâtiment, qui confère ce sentiment de qualité à l’ensemble du bâtiment.  

AXOR – POUR LA QUALITÉ.

 

AXOR : en quoi votre choix des deux collections AXOR Citterio et AXOR Citterio E a-t-il influencé l’effet global ou l’expérience que vous vouliez transmettre ?

AC : les équipements AXOR utilisés dans toutes les salles de bains confèrent une grande qualité à tous les sanitaires. Ils nous ont aidés à démontrer que les salles de bains sont des espaces véritablement importants de l’immeuble résidentiel.

DÉVELOPPER DES STYLES DE VIE URBAINS.

​​​​​​​

AXOR : selon vous, en tant qu’architecte et designer, à quoi ressemblera la vie urbaine de demain ou, si vous préférez, quelles seront selon vous les tendances en matière de vie urbaine ?

AC : j’observe, notamment en Asie, un nombre croissant d’ensembles de condominiums de haute qualité avec des appartements de taille compacte qui offrent aux résidents des espaces communs et des équipements spacieux. C’est un changement considérable. Le co-housing (colocation) est une autre tendance en plein essor. Les espaces communs dans les espaces résidentiels sont désormais adaptés aux besoins des habitants et conçus pour favoriser les interactions sociales, par exemple pour recevoir et rencontrer des amis ou des parents. 

Trouver le bon revendeur

Recherche de revendeurs