Une archive unique de deux vies

Scroll on
Hall d’entrée de la Maisonette P155 avec un cheval de bois en taille réelle.

Une archive unique de deux vies

  • Durée de lecture : 5 minutes
  • Architectes : Peter Ippolito, Stefan Gabel 
  • Collections : AXOR Urquiola
  • Finition : Polished Chrome
Tapis mural à motifs en zigzags dans la Maisonette P155.

Voyage vers un intérieur idéal

Peter Ippolito et son partenaire Stefan Gabel tombent sur cet appartement dans un bâtiment datant de la « Gründerzeit » aux abords du centre-ville de Stuttgart par hasard. La rénovation et l’aménagement du lieu ont donné lieu à une excursion au cours de laquelle ils généralement coutume d’emmener leurs clients, en qualité d’architecte et de designer textile : un voyage d’exploration empreint de leur créativité et de leur expérience, de souvenirs et de préservation, d’ouverture et de fidélité à soi-même. La destination de ce périple est la Maisonette P155. Une « Homebase », comme ils aiment à appeler cet appartement de 290 mètres carrés réparti sur deux niveaux, qui leur offre tout l’espace et tout le confort nécessaires. La salle de bains est équipée de mitigeurs issus de la collection AXOR Urquiola. Un choix volontaire de la part des deux créatifs qui ont toujours apprécié le design et la personnalité de cette collection.

Le séjour coloré et empreint de fantaisie de la Maisonette P155.

Confrontation, friction, appropriation

L’appartement de leurs rêves leur a néanmoins réservé quelques défis architecturaux, allant du plan d’ensemble particulier – une partie du bâtiment se termine en pointe, à l’instar d’une part de gâteau – au fait que la façade et l’aménagement intérieur d’origine, comme les sols, les portes ou la répartition des pièces, sont classés monuments historiques. Peter et Stefan ont aussi dû composer avec la configuration de l’appartement typique de la « Gründerzeit », avec un couloir central desservant les pièces disposées autour, qu’ils voulaient modifier de manière à ce que l’appartement gagne en générosité et en espace, sans pour autant perdre de son identité. Les deux propriétaires décrivent ce processus d’aménagement passionnant comme une confrontation entre l’existant et l’immuable. Toutes ces étapes leur ont permis de créer un appartement unique et, en fin de compte, leur vision très personnelle de l’habitat. 

Un banc en bois long et antique dans le couloir de la Maisonette P155.

Unique et surprenant

Lors de leurs échanges avec leurs clients, l’architecte et l’équipe du bureau de design interdisciplniaire Ippolito Fleitz Group interrogent leurs identités et leurs souhaits. L’objectif : développer des concepts individuels et adaptés à l’utilisateur ; leur donner la marge de manœuvre nécessaire pour nouer une relation avec leurs habitants et visiteurs qui reconnaissent à leur tour en eux une valeur allant au-delà de la rentabilité et de la pure beauté qui, en fin de compte, est durablement viable.

La Maisonette P155 est le reflet de cette démarche. L’appartement semble de prime abord être un bric-à-brac de souvenirs personnels et de mobilier : une mise en scène vivante de pièces uniques chinées à l’occasion de multiples voyages ainsi que des classiques du design et des éléments d’aménagement modernes et dessinés personnellement. Mais le résultat harmonieux de ce patchwork laisse transparaître la patte créative des habitants. Le parquet en chevrons noirs relie les différentes pièces qui ont chacune leur propre style et les ouvertures asymétriques dans le mur relient elles aussi les différents espaces – le tout dans un jeu de lumière et de contrastes permanent. Autant de singularités qui confèrent à l’appartement une esthétique harmonieuse et en font une œuvre d’art à part entière, véritable invitation à la découverte et à l’aventure.

La salle de bains principale dans la Maisonette P155, équipée d’AXOR Urquiola.

Une partie évidente de l’habitat

Dans la salle de bains, Peter Ippolito et son partenaire ont disposé un meuble vasque avec un grand miroir au centre de la pièce, autour duquel s’articulent la douche et la baignoire. Le plancher en bois noir dialogue avec de la faïence coquillart dans l’espace douche, qui se décline jusque sous le plafond et confère à la pièce une ambiance chaleureuse grâce à l’association avec le mobilier sur mesure au bois clair et aux murs peints dans une nuance rose saumon. La baignoire située sous la fenêtre donne sur une formidable vue sur l’extérieur. La salle de bains est ici pensée comme une pièce à part entière de l’appartement, où ils peuvent s’offrir une parenthèse du quotidien. Contrepied du monde numérique, cet espace leur donne la possibilité de commencer la journée sous une douche généreuse et de se défaire du quotidien, en soirée. Les mitigeurs imposants de la collection AXOR Urquiola trônent là comme des pièces de collectionneurs, puisqu’elles se fondent parfaitement dans cette interprétation de deux vies tout en assurant leur fonction, à savoir délivrer de l’eau et offrir du bien-être.

Photos de Zooey Braun, Eric Laignel

En savoir plus sur la campagne AXOR Distinctive

Toujours bien conseillés

Trouvez le bon revendeur près de chez vous